11 décembre 2018, JACQUES BIENVENUE

Honda Civic Type R: l’exception à la règle

La Honda Civic Type R est un modèle de haute performance offert à un prix somme toute très abordable.

Honda Civic Type R: l’exception à la règle

Pour l’amateur de conduite sportive, les performances surprenantes de la CIVIC TYPE R, l’agrément de conduite qu’elle procure et son côté indéniablement pratique font d'elle une des sportives de haute performance les plus attrayantes qui soient.

Lorsque vous verrez cette compacte, ne vous fiez pas à l’écusson apposé sur les flancs de sa carrosserie. Car cette Honda n’a rien d’une « voiture du peuple », puisqu’il s’agit d’une Civic Type R, une redoutable sportive de haut niveau.

En cette époque où les véhicules utilitaires et les camionnettes dominent largement le marché automobile, un modèle comme la Honda Civic Type R va manifestement à contre-courant. Si ce n’était de la grande popularité dont jouit la Civic en Amérique du Nord, et plus encore au Canada, où elle est l’automobile la plus vendue depuis une vingtaine d’années, un bolide pareil ne pourrait exister.

Sa raison d’être est simple. Grâce à quelques centaines d’exemplaires destinés au marché canadien, la Type R sert à faire résonner le nom Civic dans les conversations pour contribuer à l’engouement entourant cette gamme de voitures compactes. Après tout, Honda espère, cette année encore, en faire la championne des ventes (à hauteur d’environ 70 000 exemplaires).

Une civic pas comme les autres

L’écusson Civic apposé sur les flancs de sa carrosserie est trompeur. Car ce modèle n’a rien à voir avec une Toyota Corolla ou une Hyundai Elantra, les rivales de la Civic ordinaire. Ce bolide est aussi à des années-lumière d’une Civic DX, cette berline offerte à partir de 17 790 $ faisant office de modèle d’entrée de gamme au Canada. Pourtant, ces deux produits Honda partagent la même plateforme et tous deux sont animés par un 4 cylindres de 2,0 L. Mais la comparaison s’arrête là. Le moteur atmosphérique de la DX ne produit que 158 ch, alors que celui de la Type R, qui est suralimenté, en livre deux fois plus. Un facteur de multiplication qui s’applique aussi à son prix de base !

C’est normal, car la Civic Type R est un pur-sang. C’est un bolide conçu pour les accros de conduite sportive. Une automobile louangée, non pas pour une consommation d’essence minimaliste, mais plutôt pour avoir réalisé un temps record de 7 min 43,80 s au circuit Nürburgring en Allemagne, le 17 avril 2017. En somme, ce genre d’auto se compare à une Subaru WRX STI ou à une Volkswagen Golf R (bien que ces dernières soient des intégrales, alors que cette Honda est une traction).

Le record du Nürburgring a été réalisé avec une automobile partageant l’architecture d’une Civic Hatchback, le modèle à hayon ajouté à la gamme Civic en 2017. La Type R s’en distingue toutefois par une partie avant très travaillée et dotée de phares à DEL, de puissants projecteurs qu’elle partage avec les Civic Touring et Si. Sa carrosserie a des bas de caisse proéminents en fibre de carbone, des passages de roues arrière plus prononcés et des prises d’air à l’avant et à l’arrière. Son traitement aérodynamique plus poussé se traduit par la présence d’un fond quasi plat, d’un déflecteur avant très large et de générateurs de vortex à l’extrémité arrière du pavillon. Le constructeur a aussi opté pour un imposant aileron arrière servant à optimiser la portance et la traînée à haute vitesse. Malheureusement, comme c’est souvent le cas avec ce genre d’accessoire volumineux, celui de la Type R réduit considérablement le champ de vision arrière, tout en alourdissant le hayon. Et ça, c’est dommage, puisqu’il rend son coffre volumineux et polyvalent moins agréable à utiliser.

Fabriquée en angleterre

Assemblée à l’usine Honda de Swindon, en Grande-Bretagne, la Type R dispose d’un 4 cylindres de 2,0 L à turbocompresseur, un moteur de 306 ch qui produit 295 lb-pi de couple de 2 500 à 4 500 tr/min. Nourri de carburant super (comme le 4 cylindres turbo de 1,5 L des autres Civic à hayon), ce moteur entraîne les roues motrices par le biais d’une boîte manuelle à six rapports courts d’une précision chirurgicale. La fougue de ce moteur, qui autorise une accélération de 0 à 100 km/h en 5 s environ, peut d’ailleurs surprendre certains conducteurs moins avisés puisqu’il fait facilement patiner le train avant en première vitesse ; un irritant qu’ignore le conducteur d’une intégrale de 300 ch, comme la Golf R et la WRX STI. Avec la Type R, un départ arrêté en deuxième vitesse est donc souvent de rigueur.

Ce bolide a naturellement des suspensions fermes, mais pas inconfortables pour autant. À cela s’ajoute une servodirection électrique aux réglages optimisés pour la stabilité à haute vitesse. Un régal ! De plus, de puissants freins signés Brembo contribuent à maîtriser cette fougueuse sportive. À l’avant, on dispose d’ailleurs de puissants étriers à quatre pistons, agissant sur des disques ventilés de 350 mm. En revanche, les pneus de type ultra-haute performance Continental SportContact 6 à taille basse (245/30ZR20) ont beau procurer une excellente adhérence sur un pavé sec, ils exacerbent tous les défauts du revêtement et n’aiment guère les nids de poule.

Le système d’amortissement adaptatif, semblable à celui du coupé Civic Si, la servodirection électrique, l’accélérateur électronique et les freins sont tous asservis à un système de gestion de la motricité offrant trois modes de fonctionnement : Confort, Sport et +R (pour la conduite la plus sportive). Ils permettent au conducteur d’adapter le comportement et le niveau de performance de la Type R aux circonstances du moment. L’unité de contrôle électronique du moteur comporte même une fonction de synchronisation automatique du régime à deux paramétrages distincts, aidant le conducteur à rétrograder en douceur sans talon-pointe, un premier pour les modes Confort et Sport, et un second, plus pointu, pour le mode +R.

Un intérieur qui se démarque

L’habitacle sophistiqué et cossu de la Type R se démarque tout autant que sa mécanique. On y trouve des sièges ultralégers et enveloppants de type compétition. Conçus pour offrir un excellent soutien, ils sont couverts d’un tissu rouge et noir à imitation de daim. Le volant a des garnitures en cuir rouge et une couture hexagonale, tandis que le tableau de bord est orné de fibre de carbone bordée de garnitures rouges se prolongeant jusqu’aux panneaux de portes. Quant au pommeau sphérique du levier de vitesse, qui est réalisé en alliage usiné, il se manipule agréablement. À cela s’ajoute une chaîne audio à 12 haut-parleurs digne des grands mélomanes, qui n’a malheureusement que des contrôles tactiles nécessitant beaucoup trop d’attention lorsqu’on conduit (surtout de manière sportive). À tout le moins, cette chaîne dispose des systèmes CarPlay d’Apple, Android Auto et Bluetooth.

Avec une facture après taxes dépassant allègrement les 40 000 $, cette Civic n’est vraiment pas faite pour tout le monde. Mais pour l’amateur de conduite sportive, ses performances surprenantes, l’agrément de conduite qu’elle procure et son côté indéniablement pratique font de la Civic Type R une des sportives de haute performance les plus attrayantes qui soient.